. Accueil . L'atelier . Julie Maroncles . Timothée Jean . Fabrication d'un violon . Archèterie .
. Lieux où nous rencontrer . Tarifs
Contacts .



Nos instruments :



Instruments anciens :


Instruments d'étude :


Archets :


Restauration



Etapes de fabrication :

Cette page n'est plus à jour, rendez vous sur notre nouveau site lartedelarco.com




Violons

Altos

Violon à cordes sympathiques

Hardingfele
Parcours :

J'ai appris la lutherie après des études générales (bac littéraire arts-plastiques) et en parallèle une formation musicale de violon depuis l'âge de 4 ans (à l'ENM de Tulle en Corrèze).
Après avoir fait quelques stages chez des luthiers, j'ai eu la chance de pouvoir fabriquer un violon entièrement, dans l'atelier de Peter Julius dans le Lot.
L'année suivante, je suis rentrée à l'Ecole Nationale de Lutherie de Mirecourt en 1ère année de DMA directement (puisque j'avais déjà fait un violon chez un luthier puis un autre chez moi). J'y ai réalisé un alto sur un modèle Amati (et un stage de réparation chez Patrick Martin à Toulouse
).
Après cette année trés enrichissante, j'ai cependant préféré continuer dans des ateliers et apprendre par le biais de stages ainsi que par la pratique personnelle.


J'ai donc d'abord passé le CAP de luthier en candidat libre (et obtenu) puis j'ai effectué des stages dans différents ateliers mirecurtiens, dont un stage via la SEMA (Société d'encouragement aux métiers d'arts) de six mois en lutherie chez Jean-Claude Condi ; puis via le conseil général des Vosges : deux mois en archèterie (chez J-C Condi) et un mois en réparation chez Roland Terrier.
J'ai toujours pratiqué la lutherie par moi même également, en mettant en pratique les informations recueillies ça et là, chez les luthiers (pas seulement lors des stages) et dans les ouvrages spécialisés.
J'aime beaucoup expérimenter différentes méthodes, différents modèles, car je ne pense pas qu'il y aie de sonorité absolue. Au contraire j'aime la diversité des violons, tous les musiciens ne recherchent pas forcement le même instrument, et c'est précisement ce qui m'interesse.

Pour l'instant, je me suis surtout inspirée de modèles italiens. J'aime particulièrement les instruments de la famille Guarneri et en particuliers ceux de Pietro Guarneri (cousin du célèbre “del gésù”).



Pour être tenu au courant des nouveautés sur notre site, cliquez ICI.


Contacts . Liens .